Vaiana, la légende du bout de ce foutu titre à rallonge

Publié le par B2soummam

Voilà, après des mois... que dis-je ? Après des années d'attente fébrile, j'ai enfin vu Moana ! Enfin... Vaiana, la légende du bout du monde (je propose de lancer une pétition pour interdire les titres aussi longs qu'une phrase). Et franchement, je dois bien avouer que je suis sorti du cinéma mitigé...

J'irais pas jusqu'à dire que c'est un naufrage, mais voilà quoi...

J'irais pas jusqu'à dire que c'est un naufrage, mais voilà quoi...

Le film n'est pas mauvais en soi, mais il n'est pas exceptionnel non plus, et c'est ce à quoi je m'attendais. Comme je l'ai dit dans ma critique des Nouveaux Héros, les Walt Disney Animation Studios sont en plein âge d'or depuis 2009, avec des histoires toujours plus innovantes, et toujours plus complexes psychologiquement que ce qui se faisait auparavant chez le studio.

Leur dernière production en est le meilleur exemple : Zootopie. Je sais que je n'en ai pas parlé (c'est d'ailleurs ma première critique en plus d'un an, désolé pour cette absence) mais ce film est juste mon coup de cœur de 2016 ! Son propos est incroyablement adulte, et dépeint notre société actuelle de façon magistrale, tout en restant splendide et hilarant ! 

D'ailleurs il faisait une petite référence à Moana (et toutes les productions récentes ou à venir du studio)

D'ailleurs il faisait une petite référence à Moana (et toutes les productions récentes ou à venir du studio)

Vaiana, sorti la même année, n'a pas tous ses avantages. Splendide ? Oui totalement. Hilarant ? Mouais, c'est pas la comédie du siècle mais y'a de quoi sourire par moments. Un double niveau de lecture qui rend le film appréciable par des adultes ? Pas vraiment.

"r u serious ??"

"r u serious ??"

Je pense que le problème réside dans le choix des réalisateurs : John Musker et Ron Clements, les deux hommes derrière un grand nombre des classiques Disney des années 90, ceux là même qui ont redoré le blason du studio en 1989 avec le chef d'œuvre qu'est La Petite Sirène (d'ailleurs restez jusqu'à la fin du générique si vous voyez Vaiana) débutant ainsi un nouvel âge d'or artistique dont les films ont marqué le cinéma à jamais. On leur doit, en plus de ce dernier, Basil Détective Privé, Aladdin, Hercule, La planète aux trésors et plus récemment La Princesse et la grenouille. Ils ont vraiment posé les bases du classique Disney dans les années 90, et même si je ne suis pas fan de toutes leurs productions, je pense sincèrement qu'ils ont révolutionné le genre de l'animation à leur époque ! Mais c'est ce que je reproche à Vaiana : il est s'appuie beaucoup trop sur leurs bases.

Vaiana est le premier projet entièrement en numérique du duo Musker & Clements, et ils ont voulu remonter aux sources de leur art et proposer une histoire "à la mode de chez nous", mais à s'obstiner dans cet objectif, ils ont fini par se noyer dans les clichés du genre, en s'auto caricaturant - par moments même de façon flagrante avec des blagues brisant le quatrième mur. 

Tout dans le scénario m'a semblé être du déjà vu. Vaiana est une espèce de fusion d'Ariel, Pocahontas et Mulan, sa famille est extrêmement similaire à celles de ces trois dernières et quant à ses deux animaux de compagnie rigolos mais inutiles à l'histoire (surtout le porc), n'en parlons pas. Elle part donc à l'aventure à travers l'Océan pour sauver son village, et doit faire équipe avec l'arrogant demi-dieu Maui, qui lui, me fait plutôt penser à Philoctète dans Hercule. Ainsi débute une quête épique et semée de dangers. En forme, l'aventure est superbe. En fond, elle est juste fade.

ARRÊTE DE TE VANTER

ARRÊTE DE TE VANTER

Fade, déjà parce qu'elle ne se démarque pas de ce qui s'est déjà fait, mais aussi parce qu'elle n'a aucun sens "émotionnel" ! On attribue souvent aux films Disney de faire couler des larmes sur les joues, mais il faut bien plus qu'un ralenti sur fond de musique triste pour ce faire, il faut des interactions entre des personnages attachants, personnages qui ont évolué au cours des péripéties.

C'est ce qui manque à ce film ! Les personnages ont beau être très charismatiques, ça ne suffit pas pour les rendre attachants ! Vaiana, qui est pourtant l'héroïne de l'histoire, n'a aucun dilemme du héros ! Elle a un rêve à réaliser, un but concret et une grande destinée, mais elle n'a cependant aucun défaut, aucun obstacle psychologique pour la bloquer, si ce n'est qu'elle est inexpérimentée en navigation (jusqu'à un certain moment, après quoi elle devient parfaite). En fait, je la trouvais plus intéressante avant qu'elle parte à l'aventure plutôt qu'après, grâce à son entourage familial et tribal. Quant à Maui, bien qu'il soit drôle et que son design soit incroyable, à part un petit coup de rouille niveau utilisation de pouvoirs, il ne lui arrive pas grand chose d'intéressant non plus.

Le seul développement psychologique qu'apporte ce road trip en voilier est le rapprochement des deux protagonistes. C'est tout. Comme dans quasiment tous les films en gros. Ils ne tirent aucune morale, ne reviennent pas spécialement enrichis de leur aventure. On a perdu la spontanéité à laquelle les studios nous ont récemment habitués pour un récit binaire au déroulement prévisible !

Après j'ai peut-être placé la barre un peu trop haut, et je m'attendais à bien plus étant donné le degré de complexité qu'on avait atteint sur ce point dans les derniers classiques Disney. Je m'attendais à un feel trip mais j'ai eu juste un trip, une aventure pour de l'aventure, et même si elle est sublimée avec des moments magico-poético-spirituo-bobo-gauchistes (pardon pour cette blague ratée), je n'en reste pas conquis.

En fait c'est la mamie mon perso préféré, même si elle est bien trop secondaire...

En fait c'est la mamie mon perso préféré, même si elle est bien trop secondaire...

Mais malgré tout ce qui cloche avec le scénario, je ne dirais pas que c'est un mauvais film.

Le principal atout de Vaiana, la légende du bout du monde, est justement la culture de ce fameux bout du monde (la Polynésie, en l'occurrence) qui est juste incroyablement mise en valeur ! Entre leurs chants, leurs tenues, leurs traditions, leurs légendes, leur philosophie et leurs îles paradisiaques, les civilisations polynésiennes font tout le charme du film et le public en sort vraiment dépaysé ! Ajouté à cela une maîtrise visuelle impeccable (c'est Disney, n'oublions pas) et une bande son réussie (c'est Disney, n'oublions pas) et on a un superbe divertissement !

Et puis même si l'histoire est très basique sur le plan émotionnel, il n'empêche qu'elle regorge d'excellentes trouvailles (les tatouages de Maui, la personnification de l'Océan, le dénouement final...) et de séquences très originales (dont une très bling-bling...). L'Odyssée de Vaiana et Maui est vraiment épique, et vend du rêve !

♫ OHÉ OHÉ ! Explorateur gardien de la mémoire ♫

♫ OHÉ OHÉ ! Explorateur gardien de la mémoire ♫

Au final, Vaiana, la légende du bout du monde est un film appréciable. Avec son propos pas très approfondi et son intrigue plutôt conventionnelle, il a de quoi ennuyer certains adultes. Mais pourtant, loin d'être un chef d'œuvre, il reste un hommage réussi à une culture peu connue et une expérience visuelle comme seuls les Walt Disney Animation Studios savent en faire. Disons que le cahier des charges est rempli, mais sans plus.

Publié dans Films, Disney

Commenter cet article

Angeline 20/05/2017 21:47

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) merci.